Autriche : le chancelier conservateur Kurz confronté à une motion de censure après les élections européennes

Sebastian Kurz, chancelier conservateur autrichien, lors d\'une conférence de presse, le 20 mai 2019 à Vienne.
Sebastian Kurz, chancelier conservateur autrichien, lors d'une conférence de presse, le 20 mai 2019 à Vienne. (ALEX HALADA / APA-PICTUREDESK / AFP)

Le pays est plongé dans la crise politique, depuis la diffusion d'une vidéo incriminante pour le vice-chancelier d'extrême droite Heinz-Christian Strache.

C'est l'effet boule de neige de l'affaire d'Ibiza. Le président du Parlement autrichien a fixé au lundi 27 mai la date du vote d'une motion de censure, présentée par l'opposition, contre le chancelier Sebastian Kurz, affaibli par le départ de plusieurs ministres d'extrême droite (FPÖ) de son gouvernement de coalition. Le président du Parlement Wolfgang Sobotka juge préférable, "pour une discussion calme et factuelle", que cette motion soit examinée après les élections européennes de dimanche.

>> On vous explique "l'affaire d'Ibiza" qui torpille l'extrême droite et le gouvernement en Autriche

La motion de censure a été déposée par le petit parti écologiste Jetzt. Mais les sociaux-démocrates et le parti d'extrême droite FPÖ n'excluent pas de la soutenir. Si c'est le cas, le texte pourrait trouver une majorité pour faire tomber le chef du gouvernement, plusieurs moi avant les législatives anticipées, annoncées pour septembre.

Vous êtes à nouveau en ligne