Élections départementales : le spectre de l’abstention

France 3

Alors que le premier tour des élections est dans une semaine, les candidats font leur possible pour mobiliser les électeurs. La dernière étude en date indique que l’abstention devrait s’élever à 57%.

Selon les dernières estimations, l’abstention devrait être le premier parti de France lors des élections départementales des 22 et 29 mars. Sur le terrain, les candidats doivent convaincre les électeurs de se rendre aux urnes tout en défendant leur programme.

Sur un marché de Billy-Montigny dans le Pas-de-Calais, nombre de personnes sont mal informées sur la date des élections et beaucoup ignorent la fonction des futurs conseillers départementaux.

Dernières cantonales : 50% d’abstention

"Je vais voter par obligation", lâche une femme. Plusieurs personnes se sentent plutôt concernées par les enjeux nationaux. Comme Christelle, une vendeuse de 43 ans pour qui l’école, le logement, et surtout le pouvoir d’achat sont des préoccupations fondamentales.

"On a bloqué les salaires, mais on augmente tout ce qui est à côté, comment voulez-vous que les gens s’en sortent ? Le conseiller départemental ne peut pas agir là-dessus, il faut que ça soit encore plus haut. L’élection est un tremplin", affirme-t-elle.

Aux dernières cantonales, près d’un électeur sur deux ne s’était pas déplacé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne