Présidentielle 2022 : l'ancien président François Hollande appelle à voter pour Emmanuel Macron au second tour

François Hollande à Limoges (Haute-Vienne), le 22 mars 2022.
François Hollande à Limoges (Haute-Vienne), le 22 mars 2022. (PASCAL LACHENAUD / AFP)

L'ex-chef de l'Etat s'est exprimé jeudi soir lors du "20 Heures" de TF1.

François Hollande s'est finalement prononcé sur son vote pour le second tour de l'élection présidentielle. "Dans une élection de cette importance, l'essentiel, c'est la France. C'est la raison pour laquelle j'appelle les Français, compte tenu de l'enjeu, à voter Emmanuel Macron", a déclaré l'ancien président de la République lors du journal de 20 heures de TF1, jeudi 14 avril. "Si Marine Le Pen arrivait à l'Elysée, il y aurait trois remises en cause fondamental : nos valeurs, l'appartenance à l'Union européenne, notre système d'alliance", a ajouté le prédécesseur d'Emmanuel Macron. Ce direct est terminé. 

"Si le peuple vote, le peuple gagne", lance Marine Le Pen à Avignon pour inciter les abstentionnistes à se rendre aux urnes. Marine Le Pen était en meeting à Avignon, dans le Vaucluse, département où elle est arrivée en tête (avec près de 30% des voix) dimanche 10 avril, à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle. En revanche, dans la cité des papes, c'est Jean-Luc Mélenchon qui a dominé le scrutin en récoltant 36,87% des suffrages. Lors de son meeting, la candidate du Rassemblement national a notamment lancé un appel aux abstentionnistes : "Venez voter. Si le peuple vote, le peuple gagne'".

Jean Lassalle envoie "un chèque de 10 euros" à Valérie Pécresse, Yannick Jadot et Anne Hidalgo pour rembourser leur campagne. Une sacrée pique envoyée à ses anciens concurrents. Jean Lassalle, ex-candidat de Résistons ! à la présidentielle, a "envoyé un chèque de 10 euros aux candidats LR, EELV et PS", à savoir Valérie Pécresse, Yannick Jadot et Anne Hidalgo jeudi. L'idée lui est venue après "l'appel aux dons" de Valérie Pécresse "pour rembourser ses frais de campagne".

 Vers une alliance à gauche aux législatives ? "Voyons nous rapidement, avant même le deuxième tour, pour faire gagner la gauche aux législatives", a lancé l'ex-candidat communiste à la présidentielle, Fabien Roussel, à l'intention de Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième au premier tour avec 21,95% des voix. L'ex-candidat du Parti communiste français, qui a lui réuni 2,28% des suffrages, propose à son ancien adversaire "d'additionner [leurs] voix".

Découvrez les intentions de vote au second tour. Retrouvez au jour le jour l'évolution des sondages concernant les deux finalistes de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen grâce à notre agrégateur, qui regroupe l'ensemble des enquêtes d'opinion en prenant en compte les marges d'erreur.

Vous êtes à nouveau en ligne