Elections Régionales et Départementales 2021

Les titres

Un des 1000 salariés associés de l’entreprise Acome, spécialisée dans la fabrication de câbles, fait avancer une bobine de fil de cuivre, le 5 janvier 2012 à Romagny (Manche).

Travailler plus, travailler moins : le dilemme français

François Hollande, le 4 janvier à Mérignac (Gironde). Il avait été visé par une menace de mort peu avant ce meeting.

Interpellé pour avoir menacé de mort François Hollande

François Hollande, le 17 janvier 2012, à Metz (Moselle).

Hollande adresse une "sévère mise au point" à son équipe de campagne

Nicolas Sarkozy présente ses vœux au monde agricole, à Pamiers (Ariège), le 17 janvier 2012.

Nicolas Sarkozy prépare un livre avant son élection

Benoît Hamon et François Hollande, complices, lors de l\'université d\'été du PS, le 27 août 2011 à La Rochelle (Charente-Maritime). 

François Hollande attaqué par l'aile gauche du PS

Benoît Hamon, un des leaders de l\'aile gauche du PS.

Le PS divisé sur la question des 60 000 embauches dans l'Education

François Hollande à Gandrange (Moselle), le 17 janvier 2012.

A Gandrange, François Hollande dénonce les promesses non tenues

L\'usine d\'ArcelorMittal de Gandrange (Moselle), fermée en mars 2009 après une restructuration malgré les promesses de Nicolas Sarkozy un an auparavant.

A Gandrange, "tout sauf que Sarko-mmence !"

François Bayrou à la Maison de la Chimie à Paris, le 14 janvier 2012.

La percée de François Bayrou dans les sondages

Le député PS de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg le soir du premier tour de la primaire socialiste, à Paris, le 9 octobre 2011.

Arnaud Montebourg lance son mouvement, "La Rose et le Réséda"

Didier Zint, patron de la CFDT sidérurgie en Lorraine, le 13 janvier 2012, devant l\'aciérie de Gandrange, fermée en mars 2009 malgré les promesses de Nicolas Sarkozy. 

A la CFDT Gandrange, "on prend les promesses avec beaucoup de prudence"

Dominique de Villepin, le 11 janvier 2012.

Villepin plaide pour la mise en place des 37 heures

Marine Le Pen et le président de son comité de soutien Gilbert Collard, le 10 septembre 2011 à Nice. 

Gilbert Collard sera candidat "pour Marine Le Pen" aux législatives

Des fillettes et leur mère dans un isoloir lors du premier tour de l\'élection présidentielle, le 22 avril 2007 à Chanonat (Puy-de-Dôme).

Politique familiale : un enjeu électoral ?

Rachida Dati, la maire UMP du 7e arrondissement de Paris, le 13 janvier 2012 au micro de RTL.

Législatives à Paris : les élues UMP se rebellent

Marine Le Pen, la candidate du Front national à la présidentielle, en meeting à Metz (Moselle), le 11 décembre 2011.

Le FN peut-il réduire le déficit en s'attaquant à l'immigration ?

Marine Le Pen, invitée du European American Press Club, le 13 janvier 2012 à Paris.

Marine Le Pen, une candidate comme les autres ?

Nicolas Sarkozy lors d\'une conférence de presse à Berlin, le 9 janvier 2012.

Sarkozy toujours "défavorable" au mariage gay

La liste officielle des candidats sera publiée le 20 mars 2012.

Présidentielle J-100 : vos questions sur l'élection

Carla Bruni-Sarkozy à l\'hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) le 12 janvier 2012.

Carla Bruni-Sarkozy prête à participer à la campagne présidentielle

Carla Bruni-Sarkozy lors d\'une visite à l\'hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) le 12 janvier 2012.

Carla Bruni-Sarkozy se dit prête "à participer à la campagne"

Le plateau de la soirée électorale de TF1, en avril 1981.

A J-100, une présidentielle est-elle jouée ?

La candidate du Front national, Marine Le Pen, lors de la galette des rois organisée par son parti, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 8 janvier 2012.

Marine Le Pen sort sa calculette

Marine Le Pen lors de la présentation de son programme économique le 12 janvier 2012 à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Présidentielle : Marine Le Pen fait une percée à 21,5 %

Marine Le Pen, candidate du FN à la présidentielle, lors de la traditionnelle galette des rois du parti, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) le 8 janvier 2012.

Le Front national gagne en crédibilité

Martine Aubry et Nicolas Sarkozy lors des vœux du chef de l\'Etat à Lille (Nord), le 12 janvier 2012.

Sarkozy désavoue Accoyer devant Aubry

Eva Joly au Bataclan à Paris, le 11 janvier 2012.

Eva Joly propose un jour férié pour Kippour et l’Aïd-el-Kébir

Le président de l\'Assemblée nationale, le 20 décembre 2011.

Bernard Accoyer : "Je ne vais pas m'excuser de dire ce que je pense"

Laurent Wauquiez, ministre de l\'Enseignement supérieur, sur le plateau de BFMTV, le 12 janvier 2012.

Wauquiez : "On a une histoire chrétienne"

Bernard Accoyer lors de ses vœux à la presse le 11 janvier 2012.

Accoyer prédit des conséquences comparables "à une guerre" si la gauche passe

1540541542543544545546

Tout savoir sur les élections en France en 2021

Quelles seront les prochaines élections en France, et quand ?
Les Français vont voter les 20 et 27 juin 2021 pour les élections régionales et les élections départementales. Ces deux scrutins se dérouleront en même temps. Ils devaient initialement se tenir en mars 2021 mais ont été reportés à cause de la pandémie de Covid-19. Du fait de l’épidémie de coronavirus, chaque électeur pourra disposer de deux procurations au lieu d’une, et la campagne officielle pourra durer trois semaines au lieu de deux

Les conseils régionaux et départementaux sont renouvelés tous les six ans. Le mandat des conseillers élus cette année aurait donc normalement dû courir jusqu’en mars 2027. Mais, afin de ne pas perturber la campagne présidentielle qui aura lieu cette année-là, la prochaine échéance a été fixée à mars 2028. Les élus régionaux et départementaux de 2021 seront donc désignés pour sept ans, au lieu de six.

Qui peut voter aux élections de 2021 ?
Pour voter aux élections régionales et départementales 2021, il faut avoir la nationalité française, être âgé de plus de 18 ans, jouir de ses droits civils et politiques, et être inscrit sur une liste électorale. En raison de la crise sanitaire, et comme pour les élections municipales de 2020, chaque mandataire pourra détenir jusqu’à deux procurations établies en France ou à l’étranger.

Quels sont les types de suffrage pour les élections de 2021 ?
Les conseillers régionaux sont élus selon un scrutin de liste mixte à deux tours, avec représentation proportionnelle et prime majoritaire. Les électeurs votent pour des listes composées alternativement de personnes de sexe opposé, et comptant autant de noms qu'il y a de sièges à pourvoir au sein de l'assemblée régionale.

Les conseillers départementaux sont élus selon un scrutin binominal majoritaire à deux tours. Dans chaque canton, les électeurs désignent un binôme composé d'une femme et d'un homme, ce qui garantit une stricte parité dans les assemblées départementales
Vous êtes à nouveau en ligne