Elections Régionales et Départementales 2021

Les titres

Le candidat du Front de gauche, le mardi 27 mars 2012 à Lille (Nord).

Jean-Luc Mélenchon, superstar à Lille

Le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, en meeting à Lille, le 27 mars 2012. 

A Lille, Jean-Luc Mélenchon met en garde les socialistes

Nicolas Sarkozy a abordé ses thèmes habituels de campagne lors d\'un meeting à Nantes (Loire-Atlantique), mardi 27 mars 2012.

Sarkozy à Nantes : "Moi, je veux parler au peuple de France"

Des élèves de terminale regardent leur livret scolaire, au lycée Chaptal, à Paris.

Classes prépas : la proposition de Hollande déjà mise en place par l'UMP ?

Henri Guaino était l\'invité de France Culture, le 27 mars 2012.

Le nouveau coup de colère d'Henri Guaino

Martine Aubry au micro de \"Radio France Politique\", le 4 mars 2012, à Paris.

"Pas besoin de faire beaucoup" pour faire mieux que Sarkozy sur le chômage, dit Aubry

Eva Joly, candidate Europe Ecologie - Les Verts à la présidentielle, à Paris le 26 mars 2012.

Sarkozy doit "s'expliquer" sur l'affaire Bettencourt, selon Joly

Des candidats à la présidentielle assistent, le 21 mars 2012, aux obsèques des trois militaires tués à Montauban (Tarn-et-Garonne) par le \"tueur au scooter\".

"Le drame de Toulouse n'a pas bouleversé la donne électorale"

Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande, le 11 janvier 2012 au QG du candidat socialiste à la présidentielle (Paris).

Hausse du chômage : un "aveu terrible d’échec" pour Sarkozy, dit Moscovici

Clémentine Autain, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, à Paris le 18 mars 2012.

Autain critique "le mépris" du PS à l'égard de Mélenchon

L\'homme d\'affaires Ziad Takieddine participe à une émission télévisée, le 17 novembre 2011.

Ziad Takieddine soutient François Hollande

La candidate de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, le 7 mars 2012 devant le Conseil constitutionnel à Paris.

Pour Arthaud, le "fléau" du chômage est "l'échec" de Sarkozy

18 mars 2012 place de la bastille à Paris, grand rassemblent de Jean-luc Mélenchon, candidat du Froant de gauche

Mélenchon : qui sont ses nouveaux adeptes ?

Le pouvoir d\'achat est une préoccupation pour 42% des Français.

Le pouvoir d'achat et chômage au coeur du vote pour la présidentielle

Le candidat MoDem à la présidentielle, François Bayrou, le 26 mars 2012 à Fay-aux-Loges (Loiret).

Sondage : Bayrou doublé par Mélenchon

Nicolas Sarkozy a reçu une équipe de France 3 dans son quartier général de campagne, dans le 15e arrondissement de Paris, jeudi 15 mars.

Sarkozy assure la visite de son QG de campagne

Les tueries de Toulouse et Montauban ont replacé les questions de sécurité au cœur de la campagne. 

La sécurité dans la campagne : avant/après Toulouse

Des journaux européens se faisant l\'écho des soupçons de financement illégal dans l\'affaire Woerth-Bettencourt, le 7 juillet 2010.

Pourquoi les "affaires" ne perturbent pas (encore) le candidat Sarkozy

Jean-Luc Mélenchon à son arrivée à l\'aéroport de Saint-Denis (La Réunion), le 25 mars 2012.

Accueil chaleureux pour Mélenchon à La Réunion

Oscar Temaru, le 2 juillet 2011 à Papeete.

"Nicolas Sarkozy a les mains pleines de sang", selon Oscar Temaru

Olivier Besancenot (NPA), le 26 mars 2012 sur BFM TV.

Sécurité : Besancenot met en garde la gauche

Marie-George Buffet, le 26 mars 2012 sur France 2.

Sécurité : "Faisons le bilan" de Sarkozy, suggère Buffet

François Bayrou, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan ont tenu meeting dimanche 25 mars 2012. 

Un dimanche et quatre meetings

François Hollande en meeting à Ajaccio, le 24 mars 2012.

Sécurité, Hollande et Sarkozy se renvoient la balle

Marine Le Pen en visite au marché de Meaux (Seine-et-Marne) le 24 mars 2012.

Marine Le Pen chahutée par le Front de Gauche à Meaux

Nicolas Sarkozy sur le plateau du Petit Journal de Canal +  le 26 mars 2012.

Le patrimoine de Nicolas Sarkozy s’élève à 2,7 millions d'euros

François Fillon en meeting à Pollestres dans les Pyrénées-Orientales, vendredi 23 mars 2012

Le gouvernement à la rescousse du RAID

Le champion de tennis et chanteur français Yannick Noah à Paris le 16 février 2012.

Yannick Noah assigne Marine Le Pen en diffamation

Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo étaient ensemble en campagne à valenciennes (Nord) vendredi 23 mars 2012

Sarkozy et Borloo réconciliés à Valenciennes

Nicolas Sarkozy (à g.), le président candidat UMP, et François Hollande, candidat du PS à la présidentielle.

Nicolas Sarkozy : "Hollande est nul. Bien sûr, tu gardes ça pour toi"

1530531532533534535536537538539540552

Tout savoir sur les élections en France en 2021

Quelles seront les prochaines élections en France, et quand ?
Les Français vont voter les 20 et 27 juin 2021 pour les élections régionales et les élections départementales. Ces deux scrutins se dérouleront en même temps. Ils devaient initialement se tenir en mars 2021 mais ont été reportés à cause de la pandémie de Covid-19. Du fait de l’épidémie de coronavirus, chaque électeur pourra disposer de deux procurations au lieu d’une, et la campagne officielle pourra durer trois semaines au lieu de deux

Les conseils régionaux et départementaux sont renouvelés tous les six ans. Le mandat des conseillers élus cette année aurait donc normalement dû courir jusqu’en mars 2027. Mais, afin de ne pas perturber la campagne présidentielle qui aura lieu cette année-là, la prochaine échéance a été fixée à mars 2028. Les élus régionaux et départementaux de 2021 seront donc désignés pour sept ans, au lieu de six.

Qui peut voter aux élections de 2021 ?
Pour voter aux élections régionales et départementales 2021, il faut avoir la nationalité française, être âgé de plus de 18 ans, jouir de ses droits civils et politiques, et être inscrit sur une liste électorale. En raison de la crise sanitaire, et comme pour les élections municipales de 2020, chaque mandataire pourra détenir jusqu’à deux procurations établies en France ou à l’étranger.

Quels sont les types de suffrage pour les élections de 2021 ?
Les conseillers régionaux sont élus selon un scrutin de liste mixte à deux tours, avec représentation proportionnelle et prime majoritaire. Les électeurs votent pour des listes composées alternativement de personnes de sexe opposé, et comptant autant de noms qu'il y a de sièges à pourvoir au sein de l'assemblée régionale.

Les conseillers départementaux sont élus selon un scrutin binominal majoritaire à deux tours. Dans chaque canton, les électeurs désignent un binôme composé d'une femme et d'un homme, ce qui garantit une stricte parité dans les assemblées départementales
Vous êtes à nouveau en ligne