Très chères obsèques : enquête sur le business de la mort

franceinfo

Quelque 600 000 Français décèdent chaque année et leurs proches ont six jours pour procéder à une inhumation ou une crémation. Du jour au lendemain, ils pénètrent dans un monde où mort rime avec rentabilité : le business du funéraire.

"Faut pas être pauvre pour mourir", constate une femme qui vient de perdre un proche en apprenant le coût des obsèques s'élevant à plus de 8 000 euros. Les familles sont souvent mal préparées pour gérer des funérailles. Elles ont six jours maximum pour tout organiser. Dans ces moments de faiblesse, elles ne trouvent pas toujours des personnes bienveillantes prêtes à les aider de façon désintéressée.

Abus de faiblesse ?

Difficile pour les familles de contrôler les tarifs. Le capiton, rembourrage en tissu, le maître de cérémonie, ainsi que les soins de conservation, sont des prestations optionnelles qui coûtent 1 000 euros. Mais les conseillers funéraires ne le précisent pas toujours. Même si c'est écrit sur le devis, dans la douleur, les familles n'arrivent pas toujours à faire la différence entre ce qui est obligatoire et facultatif.

Retrouvez la totalité de ce reportage dans l'émission "Pièces à conviction" diffusée sur France 3 le 22 janvier.

Vous êtes à nouveau en ligne