PEL : un placement trop coûteux pour les banques

FRANCE 2

Depuis cinquante ans, le PEL est un placement très populaire, mais il coûte très cher aux banques. Alors vont-elles inciter leurs clients à y renoncer ?

C'est l'un des produits les plus avantageux pour les clients : le PEL (plan épargne logement). Censé faciliter un achat immobilier, il concerne 14,3 millions de Français. Pour des épargnants rencontrés, pas question d'y toucher. "C'est attractif et c'est un bon produit, extrêmement sécurisé", explique un homme. En moyenne, il rapporte à un taux de 2,7%, contre 0,75% pour le livret A, et 1% pour l'assurance-vie. Parfois, il peut même être encore plus élevé avec un taux à 3 ou 4% pour les PEL ouverts au début des années 2000.

"Beaucoup de banquiers essayent de vous rediriger vers l'assurance-vie"

Mais le produit coûte très cher aux banques. Elles inciteraient donc leurs clients à les solder selon un expert. "Les banquiers essayent de se débarrasser le plus possible de ces PEL, c'est plus ou moins organisé dans les banques. Au bout de quatre ans, la période de base des PEL, beaucoup de banquiers essayent de vous rediriger vers l'assurance-vie, qui n'est pas un mauvais placement, mais rapporte de moins en moins", souligne Maxime Chipoy, directeur de moneyvox.fr

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne