Loyers, médicaments, électricité... Ce qui change le 1er août

Dès le 1er août, quatre médicaments prescrits pour les personnes malades d\'Alzheimer ne seront plus remboursés par l\'assurance-maladie (image d\'illustration). 
Dès le 1er août, quatre médicaments prescrits pour les personnes malades d'Alzheimer ne seront plus remboursés par l'assurance-maladie (image d'illustration).  (WESTEND61 / WESTEND61)

Les chasseurs, les infirmières à domicile ou encore les abonnés au gaz sont concernés par ces modifications de règles ou de tarifs.

Hausse des prix du gaz, reconduction de l'encadrement de certains loyers, fin de remboursement pour quatre médicaments... Franceinfo vous détaille les changements de ce 1er août. 

Pour les malades d'Alzheimer

L'assurance-maladie va arrêter le remboursement de quatre médicaments prescrits aux malades d'Alzheimer, à l'efficacité faible et aux effets indésirables importants, selon la Haute autorité de santé (HAS) : l'Aricept, l'Exiba, l'Exelon et le Reminyl. À noter que les génériques de ces médicaments sont aussi concernés. Jusqu'à présent, ces médicaments étaient remboursés à hauteur de 15% et leur coût était évalué à environ 90 millions d'euros pour l'assurance-maladie en 2015.

Pour les loyers

Le dispositif d'encadrement de certains loyers est reconduit dans les 28 "zones tendues", jusqu'au 31 juillet 2019. Les villes de Bordeaux, Grenoble, La Rochelle, Lyon, Marseille, Aix-en-Provence, Montpellier, Nice, Strasbourg, Toulouse, Nantes, Toulon, Annecy, Ajaccio, Bastia, Bayonne, Meaux, Menton, Saint-Nazaire, Sète, Thonon-les-Bains, Arles, Beauvais, Biarritz, Fréjus, Annemasse et Arcachon sont concernées. Pour Lille et Paris, les règles propres aux zones tendues s'appliquent aussi. 

Les logements faisant l'objet d'une première location, ou bien inoccupés par un locataire depuis plus de 18 mois, ne sont pas soumis à ce dispositif. 

Pour les prix du gaz

Les tarifs seront en légère hausse (+0,2% en moyenne) dès le 1er août, par rapport à juillet. Plus précisément, la hausse sera de +0,1% pour le gaz de cuisson, +0,1% pour une double utilisation cuisson et eau chaude et enfin de +0,2% pour le chauffage. 

Pour les prix de l'électricité 

Pour les particuliers, les tarifs réglementés de l'électricité devraient baisser de 0,5% selon la recommandation de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). En revanche, pour les professionnels, les tarifs devraient augmenter de 1,1%.

Pour les armes 

La catégorie D1, soumise à enregistrement, disparaît. Les armes qu'elle concernait, les fusils de chasse à un coup par canon lisse, passent en catégorie C et restent soumises à déclaration. 

Les chasseurs ne pourront plus utiliser les fusils à pompe à canon rayé dont la longueur est inférieure à 80 cm ou dont le canon est inférieur à 60 cm. Ils passent en catégorie B. 

À partir du 1er août, seules les armes neuves ou d'occasion vendues par un professionnel (armurier ou courtier) pourront être livrées au domicile de l'acquéreur. 

Les armes à impulsion électrique et les bombes aérosols lacrymogènes supérieur à 100 ml sont désormais classées en catégorie C et soumises à déclaration. 

Pour le salaire des gardes d'enfants à domicile 

Le salaire minimum des gardes d'enfants à domicile passe de 8,98 euros brut par heure à 10,21 euros.

Pour la rémunération des infirmières libérales 

Les infirmières libérales voient une revalorisation de la majoration "dimanche et jours fériés" qui passe de 8 euros à 8,50 euros. 

Pour les soldes 

La fin des soldes est prévue pour le 7 août sur presque toute la France. Dans les Pyrénées-Orientales et les Alpes-Maritimes, les clients pourront en profiter jusqu'au 14 août, et pour la Corse, jusqu'au 21 août. 

Vous êtes à nouveau en ligne