La Banque de France propose une baisse du taux du livret A à 0,75%

Le taux du Livret A était encore de 2,25% début 2013.
Le taux du Livret A était encore de 2,25% début 2013. (MAXPPP)

Le taux du placement préféré des Français est actuellement fixé à 1%.

Nouveau plongeon pour le Livret A ? Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a proposé, jeudi 15 janvier, sur Europe 1, de baisser, début février, le taux du Livret A à un nouveau plancher historique. Il a suggéré un taux de 0,75%, contre 1% actuellement, en raison de la faiblesse de l'inflation. Le taux du Livret de développement durable connaîtrait le même sort.

"Rester à 1% serait totalement irresponsable", a expliqué le gouverneur, alors que l'inflation hors tabac est tombée à +0,1% sur les douze derniers mois, fin décembre, en France, soit son plus bas niveau depuis l'automne 2009. "Economiquement, je devrais proposer un peu plus bas, 0,50% sans aller jusqu'à 0,25%, mais je veux tenir compte de la psychologie des épargnants", a-t-il précisé.

Michel Sapin aura le dernier mot

Christian Noyer a donc choisi, comme il en a la possibilité, de ne pas respecter à la lettre la formule permettant de déterminer le rendement du placement préféré des Français en fonction de l'inflation et des taux du marché monétaire, qui donnait 0,25%. Par conséquent, le taux du Livret A, appliqué à partir du 1er février, sera déterminé par le ministre des Finances, Michel Sapin, qui peut ou non suivre cette recommandation.

A l'été 2014, déjà, la faible inflation aurait dû conduire à une baisse du taux du Livret A à 0,5%. Mais celui-ci avait finalement été ramené de 1,25% à 1% par le gouvernement, tandis que le gouverneur de la Banque de France avait proposé 0,75%.

Depuis la création en 1818 de ce produit d'épargne, dont les encours servent notamment à financer le logement social, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 1%.

Vous êtes à nouveau en ligne