Épargne : la fin du livret A ?

Le mode de calcul du livret A pourrait changer selon un projet du gouvernement.

250 milliards d'euros qui dorment sur les livrets A des Français auxquels le gouvernement pourrait s'attaquer en changeant le mode de calcul du taux d'intérêt.Ce taux est historiquement bas : 0,75%, et pourtant il devrait être de 0,5% compte tenu d'une inflation quasi nulle. Un coup de pouce de 0,25% qui pèse lourd pour l'état, 625 millions d'euros d'intérêts versés aux épargnants.

Les épargnants, grands perdants ?

Revoir le mode de calcul pour baisser le taux d'intérêt permettrait d'alléger les finances publiques, mais au risque de mécontenter les Français, un casse-tête politique. "C'est un peu le psychodrame, il n'y a pas de solution magique pour trouver la bonne rémunération de ce taux", explique Philippe Crevel, directeur du cercle de l'épargne. Un taux politique et crucial, car le livret A finance la construction de logements sociaux, plus le taux d'intérêt est élevé, plus la construction de HLM coûte cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne