Entreprises : encourager l’intéressement des salariés

France 3

Chez l’entreprise Codimag, les salariés sont au cœur d’un système d’intéressement non négligeable. Ce n’est pas pour leur déplaire.

L’entreprise de Benoît Demol est spécialisée dans la fabrication de machines à imprimer. Le matin, il lui arrive de venir motiver ses salariés. Chez Codimag, la prime d’intéressement est versée depuis 1998. Chaque année, le parton octroie jusqu’à 30% des résultats de son entreprise à ses salariés. Pour certains, cette prime d’intéressement peut s’élever à environ quatre mois de salaire net. En 2017, l’un des employés a touché un mois et demi de salaire supplémentaire, soit un peu plus de 5 000 euros. Il en a notamment profité au niveau de ses loisirs et des vacances.

Un changement apporté par la loi Pacte

Chez Codimag, la prime est versée en deux fois. Un acompte en juin et le reste au mois de décembre. Comme l’entreprise se porte bien, son patron a décidé d’en faire profiter ses salariés. Jusqu’à présent, 20% de ces primes étaient réservées, sous forme de contributions, à la sécurité sociale. La loi Pacte devrait la supprimer pour les PME, ce qui n’est pas pour déplaire aux salariés de l’entreprise de Benoît Demol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne