Banques : gare aux incidents de paiement

France 3

Les dépassements de découverts ou les chèques refusés génèrent des frais annexes. De nombreuses associations exigent plus de transparence.

Dépassement de découverts, chèques et virement refusés... Les incidents de paiement génèrent des frais, prélevés par les banques. Des accrocs qui leur rapportent 6,5 milliards d'euros par an. Pour cause, 1 consommateur sur 4 dépasse tous les mois son autorisation de découvert.

Des frais en cascade

Peu d'entre eux savent qu'il existe des plafonds légaux pour chaque incident. Comptez 8 € par dépassement de découvert ou jusqu'à 50 € par chèque refusé. Ces sommes peuvent toutefois se cumuler et créer des "frais en cascade". Des dérives vivement critiquées par les associations familiales. Plusieurs d'entre elles demandent la création d'un plafond global. "Les frais bancaires ont une incidence beaucoup trop néfaste dans le fonctionnement normal des comptes et ils aggravent la situation de gens qui n'en ont pas besoin", déplore Olivier Gayraud, juriste au sein de Logement et Cadre de Vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne