VIDEO. TGV : le coup d'arrêt

Julien Duperray / France 2

Le gouvernement revoit drastiquement ses ambitions à la baisse pour le réseau des trains à grande vitesse.

Coup de frein pour le TGV. La France revoit drastiquement à la baisse ses ambitions pour le réseau TGV. Les grands projets avaient été lancés après le Grenelle de l'environnement en 2007, mais la réalité financière oblige désormais la plupart de ces futurs chantiers à être abandonnés.

Le gouvernement a donc tiré un trait sur le "tout TGV" et les politiques de transport pharaoniques, avec la remise jeudi 27 juin du rapport de la commission Mobilité 21, dont les orientations en faveur de l'entretien du réseau existant sont déjà largement approuvées par l'exécutif. Les branches ouest et sud de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône ou encore la ligne Toulouse-Narbonne sont repoussées à un "horizon lointain", après 2050. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a approuvé ce constat, estimant dans une interview à L'Usine Nouvelle que le rapport "fait un diagnostic précis de nos besoins de transports".

Vous êtes à nouveau en ligne