VIDEO. Moscovici : la croissance sera "un peu plus élevée" que les prévisions de Bruxelles

VO

Selon la Commission européenne, la France va subir une légère récession avec une année 2013 à -0,1%. Le gouvernement français est plus optimiste et table sur une croissance de 0,1%.

En marge d'une visite du président François Hollande dans le Doubs, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a estimé vendredi 3 mai que la croissance de l'économie française serait vraisemblablement "un peu plus élevée" que les prévisions de la Commission européenne, publiées quelques heures avant. Selon cette dernière, la France va subir une légère récession avec une année 2013 à -0,1%. L'exécutif français est plus optimiste et table sur une croissance de 0,1%.

Notant que "les prévisions de croissance de Bruxelles sont proches" des prévisions du gouvernement français, Pierre Moscovici a enchaîné : "Je continue de maintenir que la croissance française peut être un peu plus élevée que ce que prévoit la Commission." "En revanche, ce qui est marquant c'est que la Commission européenne accepte désormais que l'on raisonne en termes de déficit structurel, d'économies, de maîtrise des dépenses et privilégie cela à la réduction des cibles nominales. Autrement dit, nous avons un peu de temps maintenant pour conduire les réformes nécessaires et pour soutenir la croissance", a poursuivi le ministre.

Pierre Moscovici s'est ensuite félicité de la portée de la parole de la France : "Ce sont des thèses françaises qui ont été entendues. Dans l'équilibre entre la réduction des déficits et le soutien à la croissance, c'est désormais le soutien à la croissance qui l'emporte et c'est fondamental."

Vous êtes à nouveau en ligne