VIDEO. Envoyé spécial. Courtiers en travaux, des intermédiaires pour vous faciliter la vie ?

CHRISTEL BERTRAND / FRANCE 2

"Envoyé spécial" a suivi un courtier en travaux afin de comprendre quelles sont les compétences requises pour exercer ce nouveau métier. Extrait du reportage "Immobilier, les nouveaux intermédiaires". 

Luc Février est courtier en travaux. Son rôle ? Mettre en relation particuliers et artisans tout en proposant des prix très attractifs. En France, le recours à ces nouveaux intermédiaires de l'immobilier est de plus en plus courant. Gain de temps, d'argent, beaucoup de Français se sont laissé tenter par cette solution. Mais est-ce toujours une bonne idée ? Comment s'assurer de leurs compétences ? 

Une formation souvent insuffisante

Comme la moitié des courtiers en travaux, Luc est en reconversion professionnelle. Après une formation de dix jours, il s'est lancé dans l'aventure. Auparavant, il était acheteur pour une enseigne de la grande distribution − un domaine plutôt éloigné de celui des chantiers.

Luc Février va à la rencontre des artisans qu'il souhaite faire figurer dans son carnet d'adresses. Sa priorité est de s'assurer de la propreté et de la sécurité du chantier. Pour ce faire, il a élaboré un questionnaire : "Il y a huit questions, c'est vraiment quelque chose de très simple, et c'est révélateur d'un état d'esprit."

Une profession en train de se structurer

Lorsqu'on l'interroge sur ses aptitudes à juger de l'état d'un chantier, le nouveau courtier répond, gêné : "Ah ! C'est pas mon métier, c'est sûr. C'est pour ça que c'est le chef de chantier qui est responsable de ses travaux. Mais on a quand même les notions de base nécessaires pour détecter une grosse anomalie."

Pourtant, certains particuliers témoignent sur les forums de véritables dangers face à des intermédiaires qui ne connaissent rien aux métiers du bâtiment. La profession est récente, et le secteur se structure peu à peu. La Fédération française du courtage en travaux (FFCT), créée début 2008, regroupe 104 courtiers. Elle impose à ses adhérents une formation de deux jours qui rappelle la législation concernant le courtage, les relations partenaires/courtier, les points clés d'un devis.

Vous êtes à nouveau en ligne