VIDEO. "On reste prudent", raconte un salarié de Petroplus

Tiphaine de Tricornot, Olivier Gardette - France 2

Les employés de la raffinerie sont passés en quelques heures de l'inquiétude au soulagement après les dépôts de dossier de deux repreneurs sérieux. Mais ce n'est pas l'euphorie.

Ce n'est pas si courant. Les salariés de la raffinerie Petroplus sont passés en quelques heures de l'inquiétude au soulagement. Contre toute attente, deux repreneurs sérieux ont déposé mardi 5 février des dossiers avant l'ultimatum qui prenait fin le même jour. Ainsi, c'est le spectre d'une liquidation judiciaire qui s'éloigne. Pour les ouvriers du site, c'est une bouffée d'oxygène, même si l'enthousiasme reste mesuré.

"C'est sûr qu'on a plus d'espoir", raconte un salarié, mercredi. "Cinq offres, c'est mieux que zéro. Mais c'est toujours pas fait. Tant que ce sera signé et concret, ce sera autre chose". "Manifestement, depuis un an, l'espoir est souvent déçu à chaque passage au tribunal", estime un autre. "On ne va pas s'avancer comme on l'a déjà fait auparavant. On va rester prudent et on va attendre", ajoute un autre.

Vous êtes à nouveau en ligne