Une sculpture de Rodin à plus de 20 millions de dollars

(L'Eternel Printemps date de 1902 © REUTERS/Philippe Wojazer)

Un nouveau record pour une oeuvre du sculpteur français. "Eternel printemps" a été adjugé à 20,4 millions de dollars dans une vente aux enchères à New-York. C'est deux fois plus qu'attendu.

Le dernier record pour une œuvre de Rodin datait de la vente de "Eve" en 2008 pour près de 19 millions de dollars. Les enchères d'aujourd'hui à New-York ont donc battu un nouveau record dans un marché de l'art pourtant en difficulté cette année.

L’Eternel Printemps, un couple nu échangeant un baiser fougueux, est une sculpture taillée dans un seul bloc de marbre blanc. Une fraîcheur toute printanière se dégage de l’œuvre, dont une dizaine de variante en marbre et en bronze est dispersée dans le monde entier. Cette version, vendue par Sotheby’s, date de 1902, et c’est donc elle qui décroche le nouveau record pour une œuvre de Rodin.

144 millions de vente : les organisateurs déçus

Pourtant, au-delà de cette performance, les experts s’inquiètent : cette vente sur l’art impressionniste et moderne semble confirmer une tendance au déclin du marché. Car, si un emballement imprévu, avec de nombreux enchérisseurs, a fait monter le prix de la sculpture de Rodin jusqu’à 20,4 millions de dollars, l’évènement dans son ensemble n’a pas eu le succès escompté. Un tiers des oeuvres n'a pas trouvé preneur. Au total : 144 millions de dollars de vente, alors que les organisateurs en espéraient au moins 20 millions de plus.

Vous êtes à nouveau en ligne