La Commission de régulation de l'énergie propose une hausse de 1,23% pour les tarifs réglementés de l'électricité

L\'installation d\'un compteur électrique Linky, à Paris, le 25 février 2019. 
L'installation d'un compteur électrique Linky, à Paris, le 25 février 2019.  (MAXPPP)

Cette hausse des tarifs réglementés est destinée à couvrir, entre autres, l'utilisation des réseaux publics de transport et distribution de l'énergie. 

Après une hausse de 5,9% entrée en vigueur le 1er juin, les tarifs réglementés de l'électricité pourraient encore augmenter. Mardi 2 juillet, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a proposé une hausse moyenne de 1,23%, à compter du 1er août. Plus précisément, la hausse serait de 1,26% TTC pour les clients particuliers et de 1,10% TTC pour les clients petits professionnels. 

Cette proposition de hausse attendue, proposée aux ministres de l'Energie et de l'Economie, doit ensuite être présentée au Conseil supérieur de l'énergie.

Couvrir le transport et la distribution d'électricité

Cette hausse est destinée à couvrir notamment l'utilisation des réseaux publics de transport et distribution de l'énergie. Outre le coût du transport, cette proposition tarifaire intègre l'évolution des coûts commerciaux d'EDF et des coûts des certificats d'économie d'énergie, précise la CRE. Le tarif du transport est fixé à l'avance pour quatre ans.

Quelque 76% des usagers sont aujourd'hui concernés par les tarifs réglementés de l'électricité.

Vous êtes à nouveau en ligne