Un patron chinois invite 6.400 de ses salariés en France

(Les salariés de Tiens à gare de Lyon avant leur départ pour Nice © Radio France / Sandrine Etoa-Andegue)

C'est ce qui s'appelle un voyage organisé de masse et c'est du jamais vu en France voire en Europe. Plus de 6.400 salariés d'un même groupe dont 5.400 Chinois se voient offrir une petite virée dans l'Hexagone. Après un passage de deux jours à Paris, ils sont arrivés jeudi soir à Nice pour passer le week-end.

Ce voyage de plus de 6.400 salariés est organisé et payé par le patron de Tiens, un conglomérat spécialisé notamment dans les produits de bien-être et 24e fortune de chinoise. Tous les ans, Li Jinyuan aime bien célébrer comme il se doit la bonne santé économique de sa société aux 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. En 2014, il avait invité plusieurs milliers de salariés des cinq continents à Moscou.

 

Cette année c’est en France que cela se passe. L'une des guides de ces touristes chinois est fière de la démonstration de force de Li Jinyuan, le patron milliardaire qui a offert ce séjour à plus de 6.400 de ses meilleurs vendeurs pour fêter les 20 ans de sa société. A Paris, les salariés méritants ont eu droit à un programme de 48 heures au pas de charge.

Une organisation impressionnante

Le musée du Louvres a été privatisé, tout comme un restaurant du triangle d'or parisien pour un dîner de gala. Un spectacle en mer exceptionnel attend maintenant la délégation chinoise à Nice ce vendredi. Les salariés vont aussi tenter de battre un record en formant une immense chaîne sur la Promenade des Anglais sécurisée pour l'occasion.

 

La logistique du séjour qui se finit dimanche donne le tournis : 140 hôtels mobilisés, pour 30.000 nuitées en tout, 12 trains affrétés par la SNCF pour faire descendre tout le monde sur la Côte d'Azur et des retombées économiques d'au moins 13 millions d'euros pour la France, le tout en une semaine.

 

Laurent Fabius a reçu en personne Li Jinyuan pour le remercier d’avoir choisi la France. Et ce n'est pas fini car le richissime patron prévoit de s'implanter dans l'Hexagone.

Un groupe chinois invite 6.400 de ses salariés en France pendant 4 jours. Le reportage de Sandrine Etoa-Andegue
--'--
--'--