Un médecin libéral sur dix cumule emploi et retraite, selon une étude

Le nombre de bénéficiaires du dispositif cumul emploi-retraite a presque triplé de 2011 à 2018.
Le nombre de bénéficiaires du dispositif cumul emploi-retraite a presque triplé de 2011 à 2018. (ARNO BURGI / DPA /AFP)

Le nombre de bénéficiaires du dispositif cumul emploi-retraite a presque triplé, passant de près de 4 500 médecins libéraux en 2011 à 12 100 en 2018.

Près d'un médecin libéral en activité sur dix (9,7%) cumule emploi et retraite. Un chiffre en forte hausse depuis 2011 où la proportion n'était que de 3,5%, selon une étude publiée jeudi 13 décembre par la Drees, le service statistique du ministère de la Santé. Il y a sept ans, près de 4 500 médecins libéraux percevait des revenus professionnels tout en touchant une pension de retraite ; en 2018, ils sont désormais 12 100 à profiter du dispositif.

"La part des médecins en cumul emploi-retraite est très variable selon la spécialité", indique la Drees. Ainsi, près du quart des psychiatres et près de 15% des gynécologues continuent d'exercer tout en étant retraité, contre 6% des anesthésistes ou des chirurgiens. Les généralistes (8,3%) sont en-dessous de la moyenne de l'ensemble des médecins cumulants. Ils "reculent ou diffèrent" leur départ à la retraite "dans les zones très peu denses, là où ils savent que leurs patients auront des difficultés à retrouver un médecin traitant", assure le service statistique.

En outre, les médecins exerçant à Paris prolongent en moyenne leur activité "nettement plus longtemps qu'ailleurs" : un médecin libéral sur cinq y cumule emploi et retraite.

Vous êtes à nouveau en ligne