Trois placements si vous avez peur d'une retraite dérisoire

Le Conseil d\'orientation des retraites pointe du doigt certaines inégalités du système de répartition.
Le Conseil d'orientation des retraites pointe du doigt certaines inégalités du système de répartition. (JOEL SAGET / AFP)

Logement, épargne, actions… Francetv info ébauche les possibilités d'investissements.

Comment sauver sa retraite ? Dans un rapport qui doit être remis mercredi 23 janvier au Premier ministre, le Conseil d'orientation des retraites pointe du doigt certaines inégalités du système de répartition. Mais avec un déficit prévisionnel de 22 milliards d'euros à l'horizon 2020, une nouvelle réforme des retraites est au menu du gouvernement. Une concertation avec les partenaires sociaux s'ouvrira d'ailleurs au printemps.

Si la retraite par répartition patine, la retraite par capitalisation séduit. Avec 1,8 retraité pour un actif, les Français préparent les jours de disette. Francetv info liste les options possibles pour épargner avant la retraite.

1Devenir propriétaire de son logement

Le premier poste que les Français cherchent à sécuriser, c'est le logement. Car il entraîne généralement le remboursement d'emprunts pour les dix, vingt ou trente prochaines années. Marc Fiorentino, auteur du livre Sauver sa retraite et patron de Monfinancier.com, une société de conseils, explique dans une interview à Challenges qu'entre 27 et 37 ans "on ne doit pas se focaliser sur sa retraite, mais c'est l'âge où on doit commencer à se constituer un capital, avec comme objectif l'acquisition d'un bien immobilier, qui met vraiment à l'abri une fois qu'on a arrêté de travailler".

2Le plan d'épargne retraite

Autre piste : souscrire un plan d'épargne retraite auprès de sa banque, ou une assurance-vie pour se constituer un premier apport. Marc Fiorentino conseille d'épargner 10 à 15% de ses revenus. L'âge d'or pour économiser, c'est entre 35 et 50 ans. Sandrine Gorrei, de la Fondation pour la recherche sur l'administration et les politiques publiques, un think tank libéral, confirme : "On a le plus de faculté financière pour épargner au milieu de sa carrière professionnelle, quand on a plus d'ancienneté et un certain niveau de salaire."

L'immobilier locatif et les fonds en euros de l'assurance-vie sont les deux placements les plus utilisés par les Français pour préparer la retraite. "L'intérêt du système par capitalisation, poursuit Sandrine Gorrei, c'est de permettre de compenser la baisse des retraites." Avec près de 1 400 milliards d'euros d'en-cours, l'assurance-vie demeure le premier placement des Français, même si elle progresse moins vite que les années précédentes.

3Les placements financiers sur les marchés

Point noir de la retraite par capitalisation : le système reste plus fortement indexé aux crises financières que la retraite par répartition. Seule solution, si l'on est toujours tenté : diversifier les investissements entre actions et obligations. 

Les investissements qui rapportent le plus sont aussi les plus risqués, comme l'action d'une start-up. La contrepartie, c'est le risque de faillite important. Mais investir dans ces actifs n'est pas conseillé à long terme. "La composition d'un portefeuille de retraite ne privilégie pas ce genre de produit. En milieu de carrière, on choisit plus d'épargner sur des actions de grandes sociétés", relève Sandrine Gorrei. 

"Et dix ans, vingt ans avant sa retraite, on transfère petit à petit les actions vers des obligations plus sûres" détaille la spécialiste. L'obligation est une dette émise sur les marchés provenant de l'Etat, des collectivités territoriales ou d'une entreprise à la recherche d'argent. Les obligations, surtout celles émises par les Etats, sont réputées plus sûres car elles doivent être remboursées. Sauf cas exceptionnel, comme lorsque les obligations du Trésor grec ont été effacées d'un tiers en mars 2012.

Vous êtes à nouveau en ligne