VIDEO. Réforme ferroviaire : l'exemple allemand

LUC LACROIX ET GUILLAUME LE GOFF - FRANCE 3

L'Allemagne a réformé le secteur du rail en 1994. Quel bilan, vingt ans plus tard ? Réponse sur place avec une équipe de France 3.

L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur la réforme ferroviaire, mardi 24 juin. Un texte à l'origine d'une longue grève de quatorze jours à la SNCF. En Allemagne, le rail a été réformé en 1994. Une équipe de France 3 s'est rendue sur place pour faire le bilan de cette réforme assez semblable à celle votée en France, vingt ans après.

Ouverture à la concurrence et réduction d'effectifs

A bord de l'ICE, l'équivalent allemand du TGV, le contrôleur est salarié d'une filiale de la Deutsche Bahn, la compagnie nationale. Quant aux voies ferrées, elles sont gérées par une autre filiale du même groupe. La réforme française prévoit elle aussi de regrouper dans une holding publique la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), l'organisme qui gère le réseau. 

En France, les syndicats de la SNCF redoutent l'ouverture du rail à la concurrence. Outre-Rhin, l'opérateur historique y est confronté depuis la fin des années 1990. La Deutsche Bahn a résisté en réduisant la masse salariale pour gagner en compétitivité. Les cheminots allemands ont perdu leur statut de fonctionnaires et leur nombre a été divisé par deux. Enfin, pour aider la compagnie nationale, l'Etat allemand a allégé sa dette. Une mesure qui n'est pas prévue dans le projet de loi français.

Vous êtes à nouveau en ligne