VIDEO. Les routiers veulent être entendus

FRANCE 3

Les négociations annuelles sur le salaire des routiers vont débuter mardi 20 janvier. Dès dimanche soir, ils ont mené des actions dans une cinquantaine de points de blocage dans toute la France qui ont provoqué plus de 700 kilomètres de bouchons. France 3 fait le point.

Toute la nuit, des chauffeurs routiers ont bloqué le port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), site crucial pour l'approvisionnement de la région parisienne. Ils sont en grève pour obtenir une hausse de salaire. Les négociations annuelles sur leurs salaires vont débuter mardi 20 janvier.

La confrontation entre chauffeurs grévistes et non-grévistes

 
"La nuit a été courte, humide et dure", témoigne un chauffeur routier qui fait grève. Ce matin du lundi 19 janvier, seules les voitures peuvent passer. Les routiers non-grévistes doivent prendre leur mal en patience. "Si la société de travaux publics ne me voit pas arriver, demain je risque de ne pas avoir de travail", s'inquiète Yves Pellé un chauffeur routier non gréviste.
 
Cependant un gréviste tient à rappeler l'origine du mouvement. "Tout ce qu'on fait, ce n'est pas que pour nous, c'est aussi pour eux", explique Salhadine Belbouab, chauffeur routier F.O.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne