VIDEO. Comment travaillent les pilotes de Transavia ?

J. DUPERRAY, M. BARROIS, M. OLICO - FRANCE 2

France 2 se penche sur les conditions de travail des pilotes de la filiale à bas coûts d'Air France.

Bras de fer à Air France entre pilotes et direction, lundi 15 septembre. Opposé au projet de développement de la filiale à bas coûts du groupe, Transavia, le syndicat SNPL (majoritaire) appelle à une grève reconductible du 15 au 22 septembre.

Le syndicat dénonce dans les projets de la direction une porte ouverte à "l'externalisation des emplois" de pilotes et au "dumping social". La compagnie y voit, elle, un levier de croissance déterminant. Les pilotes de Transavia travaillent en moyenne 700 heures par an, cotnre 560 pour les pilotes d'Air France. Ils sont aussi moins payés (15 000 euros brut par mois en moyenne, contre 17 000 euros).

Refus d'un contrat unique

"L'idée, c'est de faire de Transavia un outil de reconquête du marché" face à "une concurrence terrible", a expliqué le PDG du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac, dimanche soir. Il presse les pilotes de participer à "un projet magnifique", porteur selon lui d'un millier d'emplois en France, dont 250 de pilotes.

Alors qu'un plan de départs volontaires a été ouvert en août pour 200 des 3 760 pilotes d'Air France, face à la concurrence des compagnies à bas coûts, le groupe mise désormais sur Transavia, avec une augmentation de la flotte en France de 14 à 37 avions en cinq ans et de nouvelles bases en Europe dès 2015, mais avec des pilotes sous contrat local. Le PDG a rejeté mercredi dernier la principale revendication des syndicats, un contrat unique pour les pilotes aux conditions actuelles d'Air France pour les avions de plus de 100/110 places, quelle que soit la compagnie du groupe Air France.

Vous êtes à nouveau en ligne