Vers une restructuration du réseau Intercités ?

FRANCE 2

Un rapport a été remis ce 26 mai au gouvernement pour réorganiser le parent pauvre de la SNCF, il prévoit des suppressions de lignes très peu fréquentées pour optimiser celles qui sont les plus empruntées.

Derrière les réseaux TGV et TER, les Intercités font face à une fréquentation en chute libre.

Un rapport commandé par le Ministère des transports remis au gouvernement ce 26 mai préconise donc de restructurer l'offre, en signalant une vingtaine de lignes jugées inadaptées.
La première recommandation est donc de remplacer les trajets peu fréquentés, par un TER par exemple pour la ligne Bordeaux-Lyon via Limoges, ou même en autocar pour aller de Clermont-Ferrand à Béziers.

Le train a plus la cote que l'autocar

Chaque jour, 100 000 passagers voyagent au sein des trains Intercités, et à l'annonce de cette possible restructuration, les usagers se montrent sceptiques. "L'autocar, ça dépend si c'est vraiment plus long. En plus c'est moins confortable que l'Intercités qui avait des sièges avec même des prises électriques", estime ainsi une jeune femme au micro de France 2.

L'autocar remplace déjà certaines lignes de TER, comme à Lyon, même si certains le jugent moins fiable que le train, où l'on est sûr de ne pas tomber dans les bouchons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne