Une semaine sociale émaillée de grèves dans les transports

(Début d'une grève reconductible à la SNCF à partir de mardi 19h © Maxppp)

Après la pénurie à la pompe, mouvement tournant pour les opposants à la loi Travail. Cette semaine, ce sont les transports en commun qui vont être perturbés.

Après les carburants, le secteur des transports s'apprête à vivre une semaine agitée avec des appels à la grève reconductibles, lancés pour des motifs mêlant revendications internes et opposition à la loi Travail.Grève reconductible à la SNCF à partir de mardi soir

A la SNCF, l'UNSA rejoint la CGT pour une grève reconductible dès mardi soir, 19h. Le mouvement porte sur les négociations de la nouvelle convention collective des salariés du rail. L'UNSA, SUD Rail et la CGT font donc front commun à la SNCF. Aux motifs internes, la CGT-Cheminots, premier syndicat, et SUD Rail, ont ajouté l'opposition à la loi El Khomri. 

La CFDT Cheminots a en revanche annoncé ce lundi dans un communiqué qu'elle lèvait son préavis de grève pour le mouvement qui débute demian. Elle explique avoir pris cette décision après une réunion de négociation samedi 28 mai sur la réforme ferroviaire. 

Grève illimitée à la RATP à partir de jeudi

 A la RATP, une grève illimitée démarre jeudi à l'initiative de la CGT avec de fortes perturbations annoncées. Le mouvement pourrait s’amplifier la semaine prochaine avec l'arrivée de SUD, le 10 juin prochain, jour du lancement de l'Euro de football, dans cette grève illimitée à la RATP. .

Grève de trois jours dans l'aviation à partir de vendredi

Du côté du transport aérien, l'ensemble des syndicats représentatifs de l'aviation civile appelle à une grève de trois jours dès vendredi pour tout le week-end. Un préavis qui pourrait néanmoins être levé, précise l'aviation civile, en cas d'avancée significative mardi dans une ultime réunion de négociations. Les revendications sont cette fois uniquement internes.

 

Vous êtes à nouveau en ligne