Un chauffeur de taxi bientôt en commission de discipline pour avoir insulté et renâclé à transporter un aveugle et son chien-guide

Un éducateur avec un chien-guide d\'aveugle, le 7 septembre 2011 à Paris.
Un éducateur avec un chien-guide d'aveugle, le 7 septembre 2011 à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le sexagénaire aveugle affirme que le chauffeur de taxi l'a insulté avant de finalement accepter de le transporter le 16 mai, à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

"Cet énergumène m'a lancé : 'Je n’ai pas une voiture à 80 000 euros pour mettre des p… de clébards dedans'." Aveugle et accompagné de son chien-guide, un habitant d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques), âgé de 67 ans, raconte qu'un chauffeur de taxi a refusé de le transporter à Pau. La commission disciplinaire des taxis, réunie à Bayonne, sous l'égide de la préfecture, statuera mardi 16 octobre sur son cas, affirme samedi La République des Pyrénées.

Le 16 mai, cet homme avait commandé un taxi après avoir terminé ses activités au sein de l’Union des aveugles et déficients visuels (Unadev). "Dès que le chauffeur de la société des taxis palois a aperçu le chien-guide, l’homme s’est mis à hurler comme un fou alors que j’avais prévenu la compagnie en amont de la présence d’un chien", relate à La République des Pyrénées Claire Laurentie, animatrice socioculturelle du centre Unadev.

Après un échange "agressif et violent", le chauffeur avait fini par accepter de transporter le sexagénaire et son chien. Mais celui-ci avait signalé la situation le lendemain par courrier, auprès de la préfecture. "Il peut écoper d’une suspension temporaire à définitive de sa carte professionnelle ou d’un simple avertissement", indique un fonctionnaire de la préfecture. La chambre syndicale des taxis Béarn-Pays basque-Union nationale des taxis 64 n’a pas souhaité s’exprimer sur cet accrochage, avant de promettre, finalement, "des suites et des décisions".

Vous êtes à nouveau en ligne