Vitesse limitée, casque obligatoire pour les jeunes... Madrid impose ses règles aux utilisateurs de trottinettes électriques

Une trottinette électrique, à Madrid (Espagne), le 5 septembre 2018.
Une trottinette électrique, à Madrid (Espagne), le 5 septembre 2018. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Si en France, légiférer sur les trottinettes est un vrai casse-tête, l'Espagne a mis en place de vraies règles.

Comme les motos et voitures électriques en libre-service, les trottinettes électriques font partie du paysage madrilène, mais avec moins de succès : près de 8 000 trottinettes électriques sont disponibles. Mais entre les mois d'août et décembre 2018, une quarantaine d'accidents ont été recensés.

Reportage de Pierre Chaperon
--'--
--'--

L'amende peut être salée

La ville de Madrid a donc émis de nouvelles règles en début d'année. Parmi elles, les personnes âgées de plus de 15 ans peuvent les utiliser en solo, mais en-dessous de cet âge, l'individu doit être accompagné. La vitesse est limitée à 30 km/h, et le port du casque est obligatoire pour les moins de 16 ans, sous peine de recevoir une amende de 30 euros, 90 euros si l'usager porte des écouteurs. La municipalité interdit également aux utilisateurs de circuler sur les voies de bus et les trottoirs.

Des règles qui ne changent pas la donne pour Alvin, jeune cadre d'une trentaine d'année : "C'est un petit peu problématique, ça peut générer des accidents, quelqu'un peut tomber par exemple. Il faut faire très attention".

C'est un peu le bazar, parce qu'il y a pas mal d'entreprises de trottinettes en libre-service. Donc ça maintient un peu ce désordre. Après, si les gens font attention, cela réduit le danger.Alvinà franceinfo

Autre souci : le stationnement. Chaque application propose une carte des endroits où garer sa trottinette. En dehors de ces zones, l'usager se voit contraint de changer de lieu, d'autres font payer une amende de 100 euros. Un arsenal punitif, qui vise à limiter les accidents et incivilités dans la capitale.

Vous êtes à nouveau en ligne