Paris : la moitié des opérateurs de trottinettes électriques se retire du marché

FRANCE 3

Malgré l'engouement des citadins, le secteur des trottinettes ne se porte pas si bien, car la demande est inférieure à l'offre. À Paris, six opérateurs ont donc décidé de jeter l'éponge

Elles sont partout, envahissent les trottoirs et les routes, mais en réalité, les trottinettes électriques en libre-service ne sont pas assez rentables. À Paris, six des 12 opérateurs ont déserté la capitale. Dans un communiqué de presse, les responsables de Bolt expliquent leur retrait par la multiplication des trottinettes et l'augmentation d'actes malveillants. De leur côté, la compagnie Lime reste sur le marché et se réjouit de cette sélection naturelle. "Il ne faut pas trop en avoir, peut-être qu'on a eu un moment d'excès à Paris, mais on arrive à une normalisation du service", analyse le directeur de Lime Arthur-Louis Jacquier.

La loi sur la mobilité attendue

"Cela va changer la donne, l'équilibre économique, on ne va garder que les plus sérieux", indique le maire du 13e arrondissement Jérôme Coumet. Les responsables politiques attendent l'application de la loi sur la mobilité pour agir plus efficacement contre l'anarchie générée par ce nouveau moyen de transport.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne