Transports : Valence lance le 1er juillet la première ligne de bus 100% électrique de France

Les bus pourront accueillir jusqu\'à 90 passagers.
Les bus pourront accueillir jusqu'à 90 passagers. (XAVIER PONROY / RADIO FRANCE)

Les futurs chauffeurs de ces bus ont bénéficié d'une formation spéciale en raison de l'absence d'émission sonore, qui pourrait surprendre les piétons.

Une première en France : les bus qui seront mis en service le 1er juillet prochain sur la ligne Cité 1 qui traverse Valence, dans la Drôme, du nord au sud seront 100% électriques et autonomes en énergie, rapporte mercredi 12 juin France Bleu Drôme Ardèche.

Ces bus sont en effet alimentés par une batterie de 350 kWh qui pèse près de deux tonnes et demies, réparties entre la toiture et l'arrière du véhicule, et peut se recharger en phase de décélération. "Avec une conduite douce et adaptée, on peut amplifier de 30 à 40 % la durée de vie de la batterie sur une journée", affirme au micro de France Bleu Drôme Ardèche, Édouard Henaut, le directeur de Transdev, l'entreprise qui exploite le réseau de transport entre Valence et Romans.

La batterie représente un tiers du prix du bus

Le prix de ces batteries est de près de 190 000 euros pièce, soit tout de même environ un tiers du prix d'un bus, 580 000 euros. La mise en place de cette ligne 100% verte a coûté 7,9 millions d'euros, dont deux millions apportés par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Les futurs chauffeurs de ces bus ont bénéficié d'une formation spéciale en raison de l'absence d'émission sonore. Il faut en effet faire preuve d'une vigilance toute particulière au volant de ces engins car les piétons ne les entendent pas arriver. "On ne sait pas forcément si on a calé ou pas", sourit même Laurent Monjale, l'un des 190 chauffeurs à avoir été formés. Un voyant se charge d'informer le conducteur si le moteur tourne ou pas.

Vous êtes à nouveau en ligne