Transports : quand les conducteurs mettent l'ambiance

FRANCE 3

Dans les transports en commun, certains conducteurs rendent les aléas des trajets plus agréables en partageant leur bonne humeur.

Métro, boulot, et parfois, rigolo. Vincent Bothorel est conducteur de métro à Paris depuis 26 ans, et fait régulièrement profiter ses passagers de son sens de l'humour. "Regardez un peu le nom de la station dans laquelle on arrive, c'est d'un triste, Ternes ! Je vous incite plutôt à aller à Gaîté, sur la 13", lance-t-il. Et les voyageurs sont contents, de ce "ticket de bonne humeur", comme l'appelle Vincent Bothorel. "Vous êtes génial, ne changez pas", lui dit une passagère en descendant. Dans le bus 63, on est parfois aussi bien accueilli qu'à bord d'un vol long-courrier. Derrière son volant, au grès des humeurs et des embouteillages, Pierre Bazin, exerce sa passion pour l'histoire de Paris. Il raconte ainsi à son micro des dizaines d'anecdotes, de curiosités historiques qu'il a potassées dans des guides et des ouvrages de référence.

Des transports ... Un peu moins communs

À la gare de Lyon, à l'heure de pointe des retours en banlieue, Lionel conduit le RER D. Entre deux annonces de sécurité, il a pris l'habitude d'ajouter quelques mots sympathiques à chaque trajet. Une manière de casser le train-train quotidien. "On a pas mal de soucis avec le RER, du coup ça change et c'est agréable d'avoir un conducteur sympathique", confie une usagère régulière de la ligne. Toutes ces démonstrations sympathiques sont autant de moyens de rendre nos transports un peu moins prévisibles et communs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne