Transports : des mesures face à la concurrence déloyale

France 2

Face au dumping social dans le secteur routier, tous les salariés quel que soit leur nationalité, se verront appliquer la réglementation française.

On voit sur les routes françaises des plaques de toute l'Europe. On estime que 11 millions de camions étrangers circulent en France chaque année. Mais au volant, tous les chauffeurs ne sont pas égaux, notamment en termes de rémunération. Un chauffeur serbe, conducteur d'un véhicule slovaque, explique ainsi que dans son pays, son métier rapporte 500 euros. Mais dans la société pour laquelle il travaille, c'est 2 000 euros.

Changement au 1er juillet

Aujourd'hui, même s’ils roulent en France, les chauffeurs étrangers dépendent des règles de leur pays d'origine, tant au niveau des salaires que des cotisations sociales. À partir du 1er juillet, cela va changer : ils percevront au minimum un Smic français. les cotisations resteront alignées sur le pays d'origine. Des sociétés étrangères profitent de ces baisses de rémunération pour rouler moins cher en France, une concurrence jugée déloyale. Ces nouvelles mesures rééquilibrent les rapports.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne