"Trainsurfing" : nouvel accident mortel à Paris

France 3

Un jeune homme est mort le 24 octobre dernier en escaladant le toit d'un métro en marche à Paris.

À la nuit tombée, un groupe de jeunes prend d'assaut le toit du métro de la ligne 6, debout sur une rame lancée à vive allure. C'est ce que l'on appelle le "trainsurfing", surfer sur un train. Cette pratique illégale est extrêmement dangereuse. À l'approche de la station Bir Hakeim, ils passent de justesse sous la verrière. C'est là que vers 19 heures le 24 octobre dernier, un drame s'est produit. Un jeune homme de 16 ans monté sur le toit du métro percute la verrière de plein fouet et meurt sur le coup. C'est le troisième accident mortel lié au trainsurfing sur cette ligne de métro.

La course au buzz

Le phénomène est inspiré du parkour : une pratique qui consiste à se déplacer en utilisant le mobilier urbain et qui demande beaucoup d'entraînement. Ses adeptes mettent en garde sur la course au spectaculaire, la course au buzz. De New York (États-Unis) à la Russie, beaucoup risquent leur vie sur le toit des trains et des métros, parfois à quelques centimètres des lignes à haute tension.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne