Trains régionaux : le privé pourrait arriver sur le marché

FRANCE 2

Les Hauts-de-France ouvrent à la concurrence les lignes de trains régionaux. L'appel d'offres devrait être lancé l'an prochain et les premières rames privées pourraient circuler d'ici fin 2022 ou début 2023.

Les TER, dans les Hauts-de-France, pourraient prochainement circuler avec les couleurs de groupes privés, français ou étrangers. La région souhaite en effet ouvrir ses TER à la concurrence et un appel d'offres devrait être lancé dès l'an prochain pour une quinzaine de lignes régionales. Remplacer la SNCF par un autre opérateur, les usagers sont partagés, entre ceux qui espèrent un meilleur fonctionnement et ceux, plus sceptiques, qui n'y croient pas vraiment.

1 TER sur 10 en retard en moyenne

Dans les Hauts-de-France, 1 TER sur 10 en moyenne est en retard depuis le début de l'année. La région veut donc tenter l'expérience avec un autre opérateur sur 20% de son réseau. "Aujourd'hui la situation est tellement dégradée qu'il n'y a rien qui va être pire", assure Luc Foutry, président de la commission des transports de la région. En plus des Hauts-de-France, la région PACA va elle aussi lancer un appel d'offres l'an prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne