Trafic de migrants : 29 personnes arrêtées dont trois en France dans une opération conjointe des polices française et espagnole

Europol a soutenu l\'opération par la coordination, l\'analyse et l\'échange d\'informations.
Europol a soutenu l'opération par la coordination, l'analyse et l'échange d'informations. (EUROPOL)

Ce réseau incitait notamment des mineurs non accompagnés à s’échapper des centres de protection en Espagne dans lesquels ils se trouvaient pour entreprendre de dangereux voyages vers l’Europe occidentale, en transportant de la drogue.

Les polices française et espagnole ont démantelé un vaste réseau criminel impliqué dans un trafic de migrants, d’êtres humains et de drogues en interpellant 29 personnes, en France et en Espagne, a annoncé mardi Europol – qui soutenait l’opération – dans un communiqué. Ce réseau incitait notamment des mineurs non accompagnés à s’échapper des centres de protection en Espagne dans lesquels ils se trouvaient pour entreprendre de dangereux voyages vers l’Europe occidentale, en transportant de la drogue.

Les recruteurs ciblaient les migrants de même nationalité qu'eux

Les trafiquants avaient recours à des recruteurs, dans différents pays, pour cibler et convaincre les migrants de la même nationalité qu’eux (Algériens, Maliens, Marocains et Syriens). Les migrants en situation irrégulière étaient ensuite transportés du port espagnol d'Almería jusqu’en France, via des autocars appartenant à des sociétés situées en France, au Maroc et en Espagne. Des véhicules qui servaient également à faire de la contrebande de cannabis et de tabac. Les marchandises étaient cachés dans des petites caches situées dans les véhicules, spécialement conçues pour l’occasion.

L'enquête a débuté par l'arrestation d'un ressortissant espagnol en France qui conduisait un bus avec 22 migrants en situation irrégulière à bord, dont six mineurs.Ces informations ont déclenché une vaste enquête en Espagne, qui a mis au jour un réseau criminel présumé dirigé par l'administrateur principal de la société propriétaire des bus, un citoyen marocain.

Quatorze perquisitions menées

L’opération a abouti à l’arrestation de 26 suspects en Espagne et de trois en France, à 14 perquisitions et à la saisie de 33 000 euros, de divers documents, de matériel informatique, de plus de 200 kg de cannabis, d’un véhicule et d’une remorque.

Europol a soutenu l'opération par la coordination, l'analyse et l'échange d'informations. Europol a également apporté un soutien opérationnel lors de la journée d'action, avec le déploiement de deux analystes en Espagne et d'un en France pour soutenir l'action sur le terrain.

Vous êtes à nouveau en ligne