Routes : une journée en rouge

Du rouge dans le sens des départs en Île-de-France, du orange dans tout le reste du pays : Bison Futé avait vu juste dans ses prévisions pour ce samedi 11 juillet 2020. Dans l'ombre du coronavirus, beaucoup de Français ont privilégié les destinations françaises.

Laisser le confinement et le Covid loin derrière pour filer sur la route des vacances, ou plutôt patienter de longues heures dans la voiture, c'est le lot de nombreux Français ce samedi 11 juillet. "On sait qu'on a une bonne récompense en arrivant à la mer, donc on patiente", philosophe une conductrice interrogée dans les bouchons. Avides de liberté, les motards se faufilent entre les véhicules depuis plusieurs heures. "Il y a du monde, c'est l'horreur avec les voitures, mais les automobilistes sont sympa, ils nous laissent passer", sourit une conductrice de deux-roues. 

L'axe Paris-Rouen classé rouge

La voiture a semble-t-il été plus utilisée que d'habitude, d'après le journaliste Boris Letondeur en duplex de l'autoroute A13. "Il y a les vacanciers de la mi-juillet, mais aussi ceux qui vont profiter de ce long week-end prolongé du 14 juillet. L'autoroute était déjà chargée hier (vendredi 10 juillet) en fin de journée et depuis ce matin, ça bloque dès le début de la sortie de l'agglomération parisienne. Jusqu'à 16h, l'axe Paris-Rouen est classé rouge. Sur l'autoroute de Normandie, les véhicules s'agglutinent au péage. Le trafic sur l'autoroute A84, de Caen (Calvados) à la Bretagne, reste assez fluide mais devrait s'intensifier au fur et à mesure que la journée avance", indique Boris Letondeur. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne