Neige : les problèmes de circulation pouvaient-ils être évités ?

FRANCE 3

Comment expliquer la gigantesque pagaille survenue entre 28 février et ce 1er mars sur différents axes routiers ? Serait-ce un manque d'anticipation ou de réactivité vis-à-vis du froid ?

Le froid a provoqué une certaine pagaille sur les axes routiers français entre le 28 février et ce 1er mars. Les poids lourds sont nombreux à avoir patienté sur la bande d'arrêt d'urgence. Les chauffeurs étaient désemparés, sans aucune information. Sur des dizaines de kilomètres le long de l'A9, des centaines de camions ont dû être stoppés contre leur gré, à cause de l'interdiction de circulation.

Le redoux arrive demain

Le trafic s'est reporté sur les petites routes du réseau secondaire, congestionnant certaines villes. À Montpellier comme dans tout l'Hérault, les chasse-neige ont pourtant déblayé et salé sans relâche. Mais pour les services concernés, il était impossible de faire face à un épisode de cette ampleur. Le redoux qui arrive demain devrait permettre de circuler à nouveau normalement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne