Les causes de la panne d'électricité à la gare Montparnasse restent inexpliquées

La gare Montparnasse à Paris, le 18 août 2018.
La gare Montparnasse à Paris, le 18 août 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)

L'incendie d'un poste électrique le 27 juillet a perturbé la gare Montparnasse pendant plusieurs jours. Ces dysfonctionnements ont coûté 11 millions d'euros à la SNCF.

L'audit interne du Réseau de transport d'électricité (RTE) n'a pas permis de déterminer précisément les causes de l'incendie du poste électrique à l'origine de la panne de la gare Montparnasse le 27 juillet, a affirmé mercredi 19 septembre le président du directoire de l'entreprise. 

La surexploitation des câbles serait écartée, tout comme un manquement aux exigences de maintenance, selon lui. Acte de malveillance, arc électrique, réparation d'une ligne à proximité et d'autres cas de figure sont pris en compte dans l'enquête. "Mais ce ne sont que des hypothèses et aujourd'hui ce ne sont pas des points auxquels on peut se raccrocher de façon sérieuse pour tirer des conclusions", a-t-il complété. "L'audit interne doit finir son travail dans les prochains jours mais il ne clarifie rien de plus", a-t-il ajouté.

La commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a auditionné RTE et la SNCF sur la sécurité de l'alimentation électrique du réseau ferroviaire, à la suite des perturbations du trafic ayant eu lieu du 27 juillet au 6 août. Ces dysfonctionnements ont coûté 11 millions d'euros à la SNCF, selon le président-directeur général de SNCF Réseau Patrick Jeantet, dont 8 millions dédiés au dédommagement des client.

Vous êtes à nouveau en ligne