DIRECT. Départs en vacances : un pic de 762 km de bouchons enregistré à midi pour le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens

La circulation plutôt dense sur l\'autoroute A31, à hauteur de Thionville (Lorraine), le 22 juillet 2019.
La circulation plutôt dense sur l'autoroute A31, à hauteur de Thionville (Lorraine), le 22 juillet 2019. (MAXPPP)

L'an dernier, à la même heure, il y avait 705 kilomètres d'embouteillages. Selon Bison futé, les difficultés touchent en particulier la vallée du Rhône. 

Le pic de bouchons pour le traditionnel chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens a été atteint à 12h10, samedi 3 août, avec 762,4 kilomètres de ralentissement sur l'ensemble de la France selon Bison futé. C'est plus que l'an dernier : le 4 août 2018, à la même heure, il y avait 705 kilomètres d'embouteillages. Suivez l'évolution des conditions de circulation dans ce direct. 

Des difficultés dans la vallée du Rhône. La situation est "conforme aux prévisions", selon l'organisme qui a classé la journée noir dans le sens des départs. La région Auvergne-Rhône-Alpes et le pourtour de la Méditerranée sont classés en rouge dans le sens des retours, et le reste du pays en orange.

Quelque 762 km de bouchons étaient recensés par Bison Futé dans toute la France en début d'après-midi. Une situation "conforme aux prévisions". Les difficultés touchent "en particulier la vallée du Rhône (A6-A7, A43, A48, A42), l'arc méditerranéen (A8, A9), la transversale A61 entre Narbonne et Toulouse, l'A10 entre Bordeaux et Tour, et le Grand Ouest (A11, A87, A13 notamment)".

 Journée chargée dans les gares et les aéroports. Le "chassé-croisé" ne se limitant pas à la route, la SNCF prévoit 1,4 à 1,5 millions de voyageurs sur tout le territoire ce week-end, en particulier Gare de Lyon et Gare Montparnasse à Paris. Les aéroports de Paris attendent plus d'un million de passagers entre vendredi et dimanche.

Vous êtes à nouveau en ligne