Circulation différenciée : une première pour Lille

France 2

La pollution aux particules fines atteint un pic mercredi 27 février. Elle est responsable chaque année de 48 000 décès prématurés.Des mesures de restriction de circulation ont été prises pour réduire les risques. Les véhicules les plus polluants sont interdits à Paris (Île-de-France), et à Lille (Nord).

Interloqué, cet automobiliste doit faire demi-tour. Sans la bonne vignette Crit'Air, interdiction pour lui de circuler dans la métropole lilloise (Nord), son véhicule est classé trop polluant. Même chose pour ce conducteur qui n'était pas au courant. Depuis lundi 25 février, c'est tout le Nord et le Pas-de-Calais qui suffoquent, alors pour limiter la pollution aux particules fines, le préfet a réduit la vitesse de 20 km/h sur les routes et autoroutes, et appliqué pour la première fois la circulation différenciée.

Les mesures devraient prendre fin jeudi

Seuls les véhicules avec des vignettes Crit'Air 0,1,2 et 3 sont autorisés à circuler, même si dans les faits, les policiers se montrent indulgents. "Sur ce coin, on ne les verbalise pas, on leur demande de sortir de la zone, mais par contre, dans la journée [mercredi 27 février], si on retrouve ces véhicules il y aura des verbalisations", assure Xavier Farineau, brigadier-chef. Avec le retour de la pluie jeudi 28 février, ces mesures ne devraient pas être reconduites.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne