"C'est abuser du malheur des gens". L'Occitanie privée de train, le prix des bus s'envole

Les intempéries de la semaine dernière ont endommagé de nombreuses lignes SNCF dans le Sud. Les bus prennent le relais mais à grand frais pour les voyageurs. 

Les lignes ferroviaires entre Montpellier, Perpignan et Toulouse sont sinistrées pour plusieurs jours encore. La SNCF parle même de plusieurs semaines avant que les voies emportées par les inondations de la semaine dernière soit réparées.

Les bus ont pris le relais mais l'affluence record a fait flamber les prix. Comptez par exemple 59 euros pour relier Perpignan à Montpellier. Deux à trois fois plus cher qu'en temps normal. Les tarifs des compagnies de bus varient en fonction de l'offre et de la demande. Plus il y a de monde et plus on réserve tard, plus les prix sont élevés. Cette voyageuse en a fait l'amère expérience. Elle avait payé 17 euros pour relier en train Nice à Toulouse. En bus le trajet lui coûte presque 40 euros.

Je paye 40 euros pour prendre le bus alors que j'avais un billet SNCF de 17 euros. Qui va me rembourser la différence ? Personne.

une cliente SNCF

Les usagers s'insurgent aussi sur les réseaux sociaux. 

Les voyageurs qui ont dû opter pour le bus en raison des défaillances ferroviaires ont soixante jours pour se faire rembourser leur billet par la SNCF.

Vous êtes à nouveau en ligne