Bouchons : les applications GPS "ne sont pas forcément intéressantes" pour les journées noires sur les routes

Photo d\'illustration d\'un bouchon, le 28 juillet 2017.
Photo d'illustration d'un bouchon, le 28 juillet 2017. (MAXPPP)

Selon Guillaume Cardin, journaliste-enquêteur au magazine Auto Plus, la consultation d'applications de navigation et d'informations sur le trafic lors de journées classées noires sur les routes n'est pas forcément utile car "le détour proposé n'est pas toujours rentable".

Samedi 29 juillet est une journée classée noire sur les routes de France dans le sens des départs avec un trafic exceptionnellement dense. L'occasion pour certains automobilistes d'utiliser des applications de navigation et d'informations sur le trafic pour éviter les bouchons. Un réflexe pas forcément utile pour ces journées de fort trafic, selon le journaliste-enquêteur au magazine Auto Plus, Guillaume Cardin.

>> Suivez en direct l'état du trafic

franceinfo : Quelles sont les meilleures applications anti-bouchons selon vous ?

Guillaume Cardin : D'après nos derniers tests, la meilleure application est Google Maps qui permet d'économiser quasiment 10 minutes par heure de bouchon au quotidien. Il y a ensuite TomTom qui permet de gagner 8 minutes par heure perdue. On a également Waze et son rival Coyote qui permettent de gagner 4 à 5 minutes.

Est-ce que ces applications sont utiles pour les journées noires comme aujourd'hui ?

Le principal problème est de trouver un itinéraire bis, ce qui n'est pas toujours évident. Quand on est sur de longs trajets, de longues départementales, nationales, autoroutes où il n’y a pas forcément beaucoup d'alternatives, le détour proposé n'est pas toujours rentable. Si on a un axe autoroutier bouché qui va traverser une grande zone urbaine sur une vingtaine de kilomètres, le détour ne sera pas toujours intéressant. Une fois sorti de l'autoroute, on se retrouve avec des intersections, des feux rouges, et ce n'est pas forcément fluide.

Comment bien utiliser ces applications ?

Pour bien utiliser ces applications, il faut paramétrer nos critères de préférence pour qu'elles correspondent à nos attentes. Il faut signaler si l'on préfère utiliser les axes payants ou les axes gratuits. Les applications Coyote et Waze sont des applications communautaires. Lorsque les usagers tombent sur des accidents, ils peuvent prévenir les autres utilisateurs quand un véhicule est en panne sur le bas-côté de la route ou que la route est déformée avec des nids-de-poule par exemple, ou sur les conditions climatiques [...]  mais il ne faut pas se fier qu'à l'application mais également à ses yeux. 

L'intégralité de l'interview de Guillaume Cardin, journaliste au magazine Auto Plus. Il répond à Jules Lavie
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne