TER trop larges : un dysfonctionnement entre la SNCF et RFF

(© MaxPPP)

La SNCF et Réseau ferré de France (RFF) ont remis lundi après-midi un rapport d'enquête interne sur les décisions ayant conduit à commander des TER trop larges au secrétaire d'État aux Transports Frédéric Cuvillier.

Moquée pour avoir commandé 2.000 nouvelles rames de TER trop larges pour certains quais, la SNCF n’aurait pourtant pas fait "d’erreurs dans les commandes ", d’après Frédéric Cuvillier.

Le secrétaire d'État aux Transports a présenté ce lundi après-midi le rapport qu'il avait demandé à la SNCF et à Réseau ferré de France (RFF) au sujet de ces TER. L’achat de ces 375 nouveaux trains est un "choix pertinent ", car ceux-ci respectent les normes en vigueur et ont été construits en utilisant le gabarit maximum autorisé. 

La SNCF n’a pas tardé à tweeter l’intégralité du rapport, qui la dédouane d’une erreur d’estimation : ce ne sont pas les TER qui sont trop larges, mais les quais qui sont trop étroits. Et c'est RFF qui est responsable de ces infrastructures.

 

Les quais ont en effet des configurations totalement hétérogènes, certains ont même été construits il y a plus de 100 ans. Les trains, en revanche, sont autorisés à rouler sur le réseau ferré seulement après être passés devant une autorité indépendante : l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire. C’est le cas des nouveaux trains Regiolis commandés par la SNCF et habilités à rouler le 21 mars 2014.

Ce choix est "le plus économique en ce qui concerne le prix des trains et le meilleur choix pour faciliter l'accès aux rames des personnes handicapées et à mobilité réduite ", justifie encore la SNCF.

En revanche, ce ne sera pas le plan le plus économique pour RFF : le rapport valide la nécessité du meulage de 1300 quais TER entre 2013 et 2016, pour un montant de 50 millions d'euros, entièrement pris en charge par Réseau ferré de France. Des travaux qui n'auront "pas d'impact sur la facture TER ni sur le prix du billet de train ", assure la SNCF. 

Un manque de concertation entre RFF et la SNCF

Comment en est-on arrivé à un tel problème de communication entre la SNCF et RFF ?  "Les tensions entre nos deux entreprises ont conduits à une phase de non dialogue qui a duré plus de deux ans, de 2009 à fin 2011, au détriment d’une gestion anticipée des travaux en question ", admettent les deux présidents dans une lettre adressée à Cuvillier. Sous la menace d’importants retards dans les chantiers, les deux entreprises se sont finalement décidées à reprendre le projet ensemble.

La situation s'est donc éclaircie : la SNCF n'aura pas à commander de nouveaux trains et quant aux quais, ils devaient "dans tous les cas" être meulés pour faciliter l'accès aux trains aux personnes handicapées et à mobilité réduite" , qui représentent 10 millions de voyage par an. 

Frédéric Cuvillier a toutefois précisé qu'il allait exiger que toutes les commandes de trains soient désormais conditionnées à des études sur leur impact pour les voies et les gares. C'est-à-dire que les ingénieurs aillent vérifier sur le terrain que leur projet sont adaptés à la réalité.

Calendrier des travaux de meulage

Les nouvelles rames arriveront au fur et à mesure que les travaux de meulage des quais seront effectués. Tout devrait être terminé à l’horizon 2016.

(© SNCF - Le calendrier des travaux des quais)