VIDEO. Paris-Bordeaux : le TGV à tout prix

Bienvenue dans le voyage nouvelle génération de la SNCF. Deux heures de trajet, des milliards dépensés et des choix politiques très contestés... "Complément d'enquête" sur le prestigieux TGV Paris-Bordeaux. .

Un projet grandiose à 8 milliards d'euros, avec 300 kilomètres de voies entièrement nouvelles à partir de Tours. Des trains flambant neufs, 30 millions d'euros pièce, pour un nouveau "produit" qui se veut la vitrine de la SNCF. Mise en service à l'été 2018, cette ligne à grande vitesse ou LGV met Paris à deux heures de Bordeaux. Pour en profiter, il faut y mettre le prix : le tarif des billets va de 60 euros à 100 euros. Avec, en prime, un accueil tout sourire de votre chef de bord. Parés pour le décollage ? C'est parti...  à 320 kilomètres/heure.

La grande vitesse concerne 1 sur 10 des clients de la SNCF

Mais la grande vitesse concerne seulement un sur dix des clients de la SNCF. Pour les autres, c'est plutôt le stress au quotidien. Pas question de rater le TER quand le prochain passe une heure plus tard. Isabelle, fonctionnaire, habite Sainte-Foy-la-Grande. Elle met deux heures pour rejoindre son lieu de travail, à Bordeaux. Autant qu'un Parisien. Et deux heures de plus au retour...

Depuis quatre ans, elle a vu la situation empirer : son trajet s'est allongé de quinze minutes. En cause, les retards et l'état déplorable des voies. Isabelle a le sentiment de vivre dans une France à deux vitesses. Toujours plus de TGV pour la métropole, et des lignes négligées pour les petites communes. 

Une enquête de Guillaume Couderc, diffusé dans "Complément d'enquête" le 29 mars 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne