Transports : premier test réussi pour l'Hyperloop, le train hyper grande vitesse

France 2

Ce train du futur à propulsion magnétique a été essayé aux États-Unis. L'objectif à terme est d'atteindre les 1000 km/h.

Il pourrait révolutionner les transports. L'Hyperloop atteint les 60 km/h en une seconde, soit trois fois plus vite qu'une voiture de Formule 1. Ce train du futur a été essayé aux États-Unis. Le test a eu lieu dans le désert du Nevada, la technique utilisée est la propulsion magnétique fournie par l'énergie solaire. D'ici à la fin de l'année, c'est la capsule transportant les passagers qui sera testée. A terme, elle circulera dans un tube à basse pression.

San Francisco - Los Angeles en 30 minutes

L'Hyperloop voyage à la vitesse du son, un Concorde sur terre, mais propre. "Il ne s'agit plus d'aller quelque part, mais d'être quelque part. Nous n'essayons pas d'améliorer le transport, mais de l'éliminer", explique Brogan Bambrogan, co-fondateur du train. Le projet vise à relier San Francisco à Los Angeles en 30 minutes, deux fois moins de temps qu'en avion. Le père de l'Hyperloop est le milliardaire Elon Musk. Il a imaginé l'Hyperloop à cause des retards d'avions, des embouteillages et pour protéger l'environnement. La SNCF participe au financement. La Finlande et la Suisse travaillent à des projets similaires. La course vers le train du futur est lancée à pleine vitesse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne