Transports : le TGV, une révolution française

Cette vidéo n'est plus disponible

Les TGV ont fait leur apparition dans nos vies en 1981. Avec eux, la distance entre les grandes villes est devenue anecdotique. Voyage dans le temps.

À sa sortie de l’usine, le premier prototype porte déjà ce nom : TGV 001. Un terme donné par des ingénieurs pour un projet un peu fou : le premier train à grande vitesse d’Europe. Aujourd’hui avec 450 rames par jour et plus de 2 milliards de voyageurs en 35 ans, TGV c’est l’histoire de 3 lettres qui ont révolutionné les transports en France. Septembre 1981, François Mitterrand inaugure en grande pompe le premier TGV Paris-Lyon à 260 km/h. À l’époque, ça impressionne.

"Le renouveau du ferroviaire en France"

"TGV" devient synonyme de réussite française. Une vitrine de prestige pour les politiques, enviée dans toute l’Europe. Dans les années 1990, le TGV devient le concurrent de l’avion pour traverser la France. "C’est le renouveau du ferroviaire en France", explique Jacques Fournier, président de la SNCF de 1988 à 1994. "Et on s’est rendu compte à ce moment-là que c’était un mode de transport économe en énergie, à caractère écologique, et que l’on pouvait accélérer considérablement les temps de parcours sur l’ensemble du territoire français en train", poursuit-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne