Trafic limité entre Paris et l'Ouest, liaison interrompue dans le Sud... Les perturbations à prévoir sur le réseau SNCF en fin de semaine

Un agent de la SNCF sur les voies autour de Villeneuve-les-Beziers (Hérault), le 24 octobre 2019. 
Un agent de la SNCF sur les voies autour de Villeneuve-les-Beziers (Hérault), le 24 octobre 2019.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Des mouvements sociaux locaux et des dégâts causés par les intempéries rendent la circulation des trains difficile. Franceinfo fait le point. 

La fin de semaine s'annonce compliquée pour ceux qui souhaitent prendre le train vers le sud et l'ouest de la France. Des mouvements sociaux de cheminots perturbent le trafic ferroviaire vers la Nouvelle-Aquitaine, à partir du jeudi 24 octobre. A cela s'ajoute l'interruption totale de plusieurs liaisons en Occitanie, causée par les violentes intempéries qui ont frappé l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, mardi et mercredi. Vous avez prévu de voyager et vous craignez d'être bloqué ? Franceinfo fait le point sur les annulations et ralentissements, en cours et à venir pour ce deuxième week-end des vacances de la Toussaint. 

Six trains sur 10 entre Paris et l'ouest de la France

Jeudi, le trafic des TGV Atlantique est perturbé par une grève reconductible en région parisienne, explique la SNCF à franceinfo. Seuls six trains sur 10 circulent sur les axes Paris-Rennes, Paris-Nantes et Paris-Bordeaux. Les voyageurs concernés par des annulations de trains ont été "prévenus par SMS ou mails", ajoute la compagnie. 

Un mouvement social est en cours au centre de maintenance de ces trains à Châtillon (Hauts-de-Seine). Selon Julien Troccaz, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail qui a appelé à cette grève, les cheminots protestent contre "une remise en cause des conditions de travail par la direction sans aucune concertation" avec le personnel. Des négociations doivent avoir lieu en fin de journée pour potentiellement aboutir à un accord. Si aucun compromis n'est trouvé, les perturbations pourraient se poursuivre jusqu'au dimanche 27 octobre, prévient la SNCF. 

Plus aucun train en Occitanie entre Sète et Narbonne

Les violentes intempéries qui ont frappé le sud de la France ont provoqué des "dégâts très importants" sur le réseau ferré. La pluie a notamment créé un torrent qui a emporté les voies de chemin de fer entre Agde et Béziers, dans l'Hérault. Sur cette zone, 400 mètres de voies ferrées sont particulièrement endommagées. En conséquence, les liaisons entre l'Hérault et Narbonne sont complètement interrompues. "Du coup, il est impossible, depuis Montpellier, de rejoindre Perpignan, Toulouse ou Bordeaux", explique la SNCF. 

Ces perturbations vont perdurer jusqu'au 4 novembre, prévient la compagnie, "car l'ampleur des travaux pour rétablir le réseau est extrêmement conséquente". Aucun service de substitution n'a été mis en place pour le moment : "Il est impossible de compenser toutes les réservations de trains par des billets de bus, mais nous travaillons pour trouver rapidement des solutions", assure la SNCF à franceinfo.

Aucun train au départ et à l'arrivée d'Angoulême vendredi

Enfin, la CGT Cheminots a prévu une opération "gare morte" à Angoulême (Charente), vendredi 25 octobre, comme le note La Charente libre. "Il s'agit d'un mouvement social extrêmement local, mais aucun train ne devrait partir ou arriver dans la gare d'Angoulême", précise à franceinfo la SNCF. La compagnie promet d'affréter des bus et d'établir un plan de transports de substitution, jeudi, en fin de journée. 

Vous êtes à nouveau en ligne