TGV : des voyageurs ont mis près de 10 heures pour un Paris-Nice

FRANCE 2

Lundi 18 février, une panne électrique a entraîné de grosses perturbations sur les lignes de TGV du sud-est. Le retard moyen était de trois heures.

Lundi 18 février, à cause d'une panne électrique, les voyageurs ont mis 10 heures à faire le trajet en train entre Paris et Nice (Alpes-Maritimes), au lieu des six heures habituelles. Toute la journée, la circulation des trains dans le sud-est de la France a été perturbée, des dizaines de TGV ont accusé plusieurs heures de retard. "Je suis tellement fatiguée", témoigne une femme enfin arrivée en gare. Pour un autre usager, le retard était de 3h50. "Il y en a un peu marre. Le voyage est long, mais bon, c'est un problème technique", philosophe-t-il. 

12 000 à 15 000 passagers concernés

Dans un train qui reliait Marseille (Bouches-du-Rhône) à Paris, les passagers comprennent vite que la journée va être longue et prennent leurs dispositions. "Au départ ce n'était que deux heures, je me suis dit que ce n'était pas grand-chose. Mais plus ça va, plus c'est long et plus on se dit que cela va être compliqué", témoigne une femme. "On va décaler le travail. Toute la semaine va être décalée, mais bon, c'est comme ça", se résigne un jeune homme. Selon la SNCF, 12 000 à 15 000 passagers ont été touchés et le retour à la normale devrait arriver mardi 19 février au matin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne