SNCF : une alerte sociale au sein de l'entreprise ?

FRANCE 2

Le malaise social est devenu une préoccupation majeure des syndicats de la SNCF, d'autant qu'ils pointent des suicides causés par les conditions de travail.

Des milliers de cheminots étaient dans la rue mardi 4 juin à l'appel des quatre principaux syndicats de la SNCF. Ils protestent contre la réforme ferroviaire, et dénoncent une dégradation du climat social et pointent même des cas de suicides. Il y a un mois, un employé a quitté ses bureaux afin de se rendre dans la gare en face. Il s'est alors couché sur les voies et a attendu le passage d'un train. Son service était la cible de dénigrements de la part de son encadrement, selon la CFDT et Sud-Rail. 

Un climat "anxiogène au possible"

Fabien Dumas, de Sud-Rail, explique qu'il y avait de la "dévalorisation permanente", et que le point matinal qui sert à fixer les objectifs du jour, servait selon lui à "expliquer que vous êtes nul". "On vous place des objectifs qui sont irréalisables. Dans le service, il y avait un climat qui était anxiogène au possible", raconte-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne