SNCF: six heures de retard et deux pannes successives pour 90 passagers du train Paris-Granville mercredi

C'est ce qui s'appelle avoir la poisse. Quatre-vingt-dix passagers d'un train reliant Paris à Granville, dans la Manche, ont mis trois fois plus de temps que la normale pour rejoindre leur destination finale, en subissant plusieurs pannes et incidents techniques, rapporte France Bleu Cotentin. Le voyage a duré six heures de plus que prévu.

Le périple entre Paris et Granville aura duré neuf heures en tout, contre trois heure et trente minutes en condition normale. La faute à plusieurs pannes et retards successifs.

La première panne survient vers 9h

Le train s'arrête sur les quais de la halte ferroviaire de Tillières-sur-Avre, dans l'Eure. Il ne repartira pas: cinq des six moteurs de la motrice sont inutilisables. Sans point d'accueil, ni sanitaires, les passagers patientent deux heures, avant de repartir au ralenti jusqu'à Dreux.

A Dreux, ils montent dans un deuxième train en direction de Granville... qui tombe à son tour en panne ! Les quatre-vingt-dix voyageurs doivent cette fois descendre du train en rase campagne. Ils attendent une heure de plus, mais cette fois des agents SNCF viennent leur apporter des packs d'eau.

Vers midi, un bus est affrété pour les emmener jusqu'à Argentan, dans l'Orne. Il y arrivent vers 14h, et ont le droit à un plateau repas. Mais le trajet n'est pas fini, et pour les passagers qui vont jusqu'à Granville, c'est décidément la poisse jusqu'au bout: le train qui doit les emmener d'Argentan à Granville a deux heures de retard, à cause des répercussions des pannes précédentes.

6 heures de retard à Granville

C'est donc à 16h30, et non à 10h53, que le train arrive finalement à Granville, avec plus de six heures de retard. Mercredi, c'est tout le trafic ferroviaire entre Paris et la Normandie qui a été perturbé par les répercussions de ces pannes en série, et le trafic n'a été rétabli normalement que dans l'après-midi.

Pour expliquer les différentes pannes de la journée, la SNCF a notamment évoqué de la poussière sur la ventilation des motrices. La compagnie promet des remboursements à tous les passagers du train maudit.

Vous êtes à nouveau en ligne